buletin meteo
La fabuleuse histoire du fanion
  • Revue de Presse du 15 septembre 2016
    Posté le 15-09-2016, Catégorie(s) : gauche

      La revue de presse de la FSN13. (cliquez sur le logo !)     ...

  • Revue de Presse du 10 au 14 septembre 2016
    Posté le 14-09-2016, Catégorie(s) : gauche

        La revue de presse de la FSN13. (cliquez sur le logo !)     ...

  • Grande Parade Maritime 2016
    Posté le 07-09-2016, Catégorie(s) : gauche

          La Grande Parade Maritime, c'est bientôt !!!      Pour être ...

  • Pierrot
    Posté le 25-04-2016, Catégorie(s) : gauche

    La canne, le moulinet ,le bas de ligne, le lieu tenu secret ...il s'en bat l'oeil notre Pierrot national! Lui il p&ecir...

  • Ce cher Jeannot !
    Posté le 18-04-2016, Catégorie(s) : gauche

    Tellement célèbre dans toute la rade, qu'il ne peut même plus sortir du Vieux-Port par un petit matin brum...

  • posez vos plus belles pêches !!!
    Posté le 15-01-2015, Catégorie(s) : gauche

      Un grand pêcheur est toujours très fier d'une belle pêche.   Afin que nous puiss...

  • Le C.N.R.N, c'est quoi, c'est qui !?
    Posté le 28-11-2013, Catégorie(s) : gauche

        A partir de photos prises tout au long de nos 12 ans d'existence, Véronique, valeureuse plaisa...

La pêche à la Sériole en rade de Marseille

Posté le 02-11-2011, Catégorie(s) : peche


                                                             

Le 11/10/2010 par Alex dit "pieds de beurre"

La pêche à la Sériole en rade de Marseille

 

    

 

 

La serilola dumerili ou plus communément Sériole est un poisson pélagique de la famille des Carangidae Perciformes qui vit dans toutes les mers du Globe et plus particulièrement en méditerrannée ou elle peut atteindre des poids conséquents (jusqu'à 60 kg !)

 

 

                                   

 

Philippo Massad, membre prothésiste du C.N.R.N, en compagnie d'une sériole (22 kg - 1,16 m), pêchée derrière l'ile Maire, avec un rappala poulpe. (Notez le lacet défait de la chaussure gauche) 

 

Les sérioles arrivent sur les côtes méditerranéennes avec les eaux chaudes et claires du printemps mais sont très présentes dans la rade marseillaise à l'arrivée des premiers calamars (de mi-août à fin septembre).
Elles se nourissent de ce que les pêcheurs appellent la mange : chinchards, éperlans, bogues mais aussi oblades, loups, mulets et sur nos plages elles adorent les marbrés.

Les spécialistes de cette pêche présents sur nos pannes du Club Nautique de Rive Neuve (Jacky "le Major" et Philippe dit  "pêche au pain") utilisent essentiellement des calamars et des orphies (aiguillette) qu'elles affectionnent particulièrement.

 

 

                                                   

 

 

Souvent, elles sont présentes sur les secs (remontée franche), c'est à dire les remontées rocheuses au milieu du bleu souvent exposées au courant et toujours dans l'eau claire, contrairement à la "Liche Ami" qui elle préfère les eaux troubles des sorties de rivière. Ces secs attirent une multitude de poissons qui fixent la sériole.

Sa pêche s'effectue en traine lente (1à 2 noeuds) mais il arrive que le poisson parte sur des lignes en cours de remontées et inversement à l'arrêt posées sur le fond. Il faut donc alterner traine lente, moment rapide et arrêt du bâteau.

Les meilleurs moments pour pêcher ce poisson sont au levé ou avant le couché du soleil.

La difficulté de cette pêche, outre le fait de bien locher son appât (voir schéma ci-dessous), est justement de trouver les appats frais qui conviennent; les pêcheurs de liche partiront pêcher bien avant le levé du soleil de manière à capturer des calamars et utiliser ainsi un appâts le plus frais possible. Il est possible d'utiliser un calamar que vous avez congelé auparavant mais il devra impérativement avoir été pêché en méditerrannée et congelé frais.

Les essais effectués avec des calamars du commerce, pourtant très ressemblant n'ont jamais rien donné; il appartient au pêcheur de mettre toutes les chances de son côté !!!

 

 

          

 

 

Certains pêcheurs (de l'ancienne génération !!!) préfèreront pêcher ce poisson à la main avec une ligne en 70/100ème et un plomb allant de 200g à 500g alors que d'autres préfèrerons pêcher à la canne à traine avec des plombs débraillables ou amovibles de même grammage sur un corps de ligne de 40/100ème.

La plomber doit s'éffectuer à 20 brasses du bas de ligne; ce poisson est assez malin et le plomb ne doit pas se trouver trop près du vif.

Si vous utilisez une canne de traine et des plombs débraillables ou amovibles, le bas de ligne ne devra pas dépasser les 3/4 de la longueur de la canne utilisée car il est dangereux de terminer le combat avec le fil à la main (risque de perdre le poisson et la canne !!!) car dès que la sériole voit le bâteau (comme la pélamide et d'autres poissons), elle donne ses dernière forces et effectue souvent un dernier rush.

                                               

 
 Enfin la preuve en image d'une capture de Philippe (en rouge) et de son fidèle compagnon le lion (dans la barque) !
 

Avec un peu de chance et beaucoup de patience, vous pourrez peut être faire comme Philippe ORCEL, prendre de très beau poisson, comme cette Sériole de 8 kg (au moins !!! d'après son pêcheur) prise le samedi 26 septembre 2010 près du Chateau d'IF.

 

Commentaires des utilisateurs
seb - le 28-10-2011

belle pêche

jmr - le 02-11-2011

Belle pêche, mais commentaire un peu court !!!

jacques le vieux - le 06-06-2012

super page qui fait baver ; bravo le club même en pédagogie.

owen - le 07-10-2013

tre bonne peche

Prendre la parole



Club Nautique de Rive Neuve
association sous la loi 1901
n° SIRET 499 139 392 00017
Siège Social : Cité des Associations Boite 50 – 93 La Canebière – 13001 Marseille