buletin meteo
La fabuleuse histoire du fanion
  • Revue de Presse du 15 septembre 2016
    Posté le 15-09-2016, Catégorie(s) : gauche

      La revue de presse de la FSN13. (cliquez sur le logo !)     ...

  • Revue de Presse du 10 au 14 septembre 2016
    Posté le 14-09-2016, Catégorie(s) : gauche

        La revue de presse de la FSN13. (cliquez sur le logo !)     ...

  • Grande Parade Maritime 2016
    Posté le 07-09-2016, Catégorie(s) : gauche

          La Grande Parade Maritime, c'est bientôt !!!      Pour être ...

  • Pierrot
    Posté le 25-04-2016, Catégorie(s) : gauche

    La canne, le moulinet ,le bas de ligne, le lieu tenu secret ...il s'en bat l'oeil notre Pierrot national! Lui il p&ecir...

  • Ce cher Jeannot !
    Posté le 18-04-2016, Catégorie(s) : gauche

    Tellement célèbre dans toute la rade, qu'il ne peut même plus sortir du Vieux-Port par un petit matin brum...

  • posez vos plus belles pêches !!!
    Posté le 15-01-2015, Catégorie(s) : gauche

      Un grand pêcheur est toujours très fier d'une belle pêche.   Afin que nous puiss...

  • Le C.N.R.N, c'est quoi, c'est qui !?
    Posté le 28-11-2013, Catégorie(s) : gauche

        A partir de photos prises tout au long de nos 12 ans d'existence, Véronique, valeureuse plaisa...

Profession : Charpentier de marine

Posté le 02-11-2011, Catégorie(s) : barquettes

Le 06/10/10 - par Alex dit "pieds de beurre"

 

PROFESSION : CHARPENTIER DE MARINE

 

Initié il y a 70 ans par son oncle, promoteur de la barque marseillaise au début du siècle, Jean-Baptiste OLIVON dit Jeannot se souvient de l'époque où il construisait des bateaux sur le chantier de la place Saint Victor.

De nombreux propriétaires de bateaux en bois et d'embarcations traditionnelles le connaissent bien ; Il a conservé l'amour de son métier, la conscience du travail bien fait.

 

         

Sait-on que la jolie coupe de la barque marseillaise alliant l'esthétique de la courbe aux qualités marines les plus affirmés, outils de travail toujours très apprécié des pêcheurs professionnels du Lacydon, nous est venue d'Italie au début du siècle !

 

                                                                 

 

Auparavant les barques de pêche utilisées à Marseille et sur la côte du département étaient plus longues, plus légères et plus étroites, naviguant à la voile ou à la rame.

L'un des principaux artisans de cette mutation, André RUOPPOLO, charpentier de marine né en Italie, avait franchi les Alpes aux environs de 1900 pour venir s'installer sur la rive Sud du Vieux Port afin d'y construire des embarcations.

C'est sur la place Saint Victor qu'il traçait et alignait les membrures, clouait les bordages et donnait peu à peu forme et vie aux bateaux.

En ce temps là, la construction des barques de pêche allait bon train : les pêcheurs étaient plus nombreux et le plastique n'existait pas encore !!!

Il fallait travailler dur et c'est ce que fît le maître charpentier aidé par ses deux cousins, André NADEI et Michel GAY qui créèrent plus tard leur propre chantier.

Jeannot OLIVON est le dernier témoin et acteur de cette belle histoire ; c'est le neveu d'André RUOPPOLO, créateur du chantier et de la coupe caractéristique des barques du même nom.

 


                                                                     

 

 Jean Baptiste OLIVON, "Jeannot" pour tout ceux qui le connaissent sur le Vieux Port, a 83 ans. Formé par son oncle à la bonne école de la charpenterie de marine, il fait aujourd'hui le bonheur des propriétaires de bateaux en bois dont il sait si bien réparer un bordage ou changer une planche de pont. Certains plaisanciers, désespérés avant de faire appel à lui, le surnomme affectueusement  "Docteur Jeannot ".

 

                                                               

 

"J'avais 13 ans, c'était en 1943, lorsque mon oncle m'a embauché, tout comme il avait déjà embauché mon frère plus agé de deux ans. Mon oncle avait le métier dans le sang ; plus qu'un métier c'était une passion et un don. Il avait les courbes, les galbes et les volumes dans l'oeil ce qui lui permettait de tracer sans gabarit (modèle sur lequel on façonne certaines pièces). Mon oncle avait par exemple un gabarit dit de "Saint Joseph" avec lequel, si on savait le manipuler, on pouvait réaliser toutes les membrures d'un bateau"

 

 

 " L'oncle RUOPPOLO nous menait la vie dure : pas d'horaire fixe, pas de samedi, pas de dimanche. Très pieux, il assistait chaque matin à la messe à Saint Victor puis se mettait au travail. Lorsque je lui demandais des "sous", il me donnait des médailles de la Sainte Vierge ou de Saint Victor dont il avait les poches pleines !"

Jeannot avait  17 ans et son frère 19 ans lorsque André RUOPPOLO mourût subitement, les laissant à la tête d'une entreprise florissante :

"Il y avait alors deux chalutiers en chantier. Les commanditaires ont eu peur que nous ne soyons pas à la hauteur mon frère et moi, et il a même fallu leur rendre les arrhes"

Mais les deux jeunes charpentiers ont bien vite redressé la barre et, devant la qualité de leur travail, les clients  sont revenus aussi nombreux. C'est la maladie de l'un des deux frères, décèdé aujourd'hui et auquel nous rendons aussi hommage, qui entraina malheureusement la fermeture du chantier RUOPPOLO.

 

                                  

                                                                                                                                             

 Il en reste le souvenir d'un charpentier de marine et d'une entreprise de grande réputation et, dans le grand coeur de Jean-Baptiste OLIVON, la nostalgie d'une époque révolue, l'amour d'un métier qui disparait peu à peu et la conscience du travail bien fait .

Mais que les propriétaires de barquettes se rassurent, Jeannot est en forme et quand il n'est pas à la pêche en train de faire des misères aux CALAMARS avec son fidèle compagnon JESSICA, il manie toujours aussi bien la scie, le rabot, le fer à calfat et surtout l'herminette.

 

 

                                                             

 

BONNE PECHE JEANNOT !!!

                                                                          

                                                                                                                                                                                                                                 A Jeannot mon grand père adoptif.

 

           

       

Commentaires des utilisateurs
jacquot (x) - le 04-05-2012

mon surnom, Jacquot lui en dira sans doute plus que mon nom, j'ai grandit dans l'atelier et ma jeunesse passée sous la bienveillante amitié des deux freres fut un bonheur, que j'aime à conter avec delectation à mes fils. Merci encore Jeannot (rappelle toi des arapedes et des panisses)

JMR - le 04-05-2012

"Jacquot". J'ai transmis le message à Jeannot, il était content et se rappelle très bien du "petit" que vous étiez. Par contre son frère est décédé il y a plus d'un an. Pouvez-vous me dire comment (par quel moyen) vous avez trouvé le site et l'article sur Jeannot. Merci de votre témoignage. A bientôt peut-être.

Prendre la parole



Club Nautique de Rive Neuve
association sous la loi 1901
n° SIRET 499 139 392 00017
Siège Social : Cité des Associations Boite 50 – 93 La Canebière – 13001 Marseille